L’auto-exorcisme comme chemin de l’amour…

L’auto-exorcisme comme chemin de l’amour et du pardon dans la relation à deux

Pour vous qui espérez un jour vivre en paix et être artisan  de l’harmonie dans votre entourage, voici le message important du Père Alain, OMI,  qui pourrait vous illuminer et vous fortifier dans la situation actuelle de votre vie.

En effet, nous avons la certitude de ce que nous dit  Saint Paul d’en  2 Tim 3, 15 à 17 que : « Depuis ton plus jeune âge, tu connais les Saintes Écritures : elles ont le pouvoir de te communiquer la sagesse, en vue du salut par la foi que nous avons en Jésus Christ. Toute l’Écriture est inspirée par Dieu ; elle est utile pour enseigner, dénoncer le mal, redresser, éduquer dans la justice ; grâce à elle, l’homme de Dieu sera accompli, équipé pour faire toute sorte de bien. » 

Ainsi partant de passages de Eph 4, 32-5,8 et Lc 13, 10-17, le Père Alain nous fait réfléchir sur deux points importants, à savoir :

Le Bien à faire et le Mal à éviter 

L’auto-exorcisme

Le Bien à faire et le Mal à éviter

Ce premier point tiré dans la première lecture du Livre d’Ephésien 4:32, 5:6. Saint Paul s’adresse aux éphésiens et aujourd’hui à chacun de nous. Il nous montre le Bien que nous devons faire et le Mal que nous devons éviter dans nos familles, dans notre amitié et dans nos relations interpersonnelles.

Le Bien à faire :

L’orateur a relevé un point sensible qui cadre avec les relations envers les uns les autres.  Il a souligné en effet 4 éléments qui entrent enjeux pour l’enrichissement de nos relations interpersonnelles :

La générosité : c’est la qualité qui dispose quelqu’un à sacrifier son intérêt personnel. Cette générosité doit commencer tout d’abord au sein de notre propre famille. Car, quelque fois, nous constatons que les gens sont plus généreux à l’extérieur de leur famille, mais égoïstes envers ses propres amis, amies, frères et sœurs qui l’entourent.  

Il nous a invité d’exprimer notre attention envers ceux qui entourent et prendre soin d’eux dans leur vulnérabilité et malheur, car ça sera un contre témoignage de voir sa mère, sa sœur, son ami(e) dans la misère, laisser pour leur compte ; et entendre les acclamations d’un geste généreux accompli dehors en faveur de ceux qui n’ont peut-être pas besoin, justement parce qu’on vise un intérêt quelconque.

La tendresse : elle s’exprime dans le geste, la douceur, la délicatesse, l’attention portée aux besoins de l’autre. Elle constitue une forme de respect de l’autre. Elle permet de créer une relation d’affection entre nous. Le manque de tendresse rend nos relations difficiles et engendre de blessures.

Le pardon : par manque de pardon, les relations peuvent devenir conflictuelles, tendues, teintées d’inimitiés. Le pardon joue le rôle du remède, car ça nous guérit et nous libère. A force d’accumuler les rancunes, nos cœurs deviennent comme la PRISON DE MAKALA, où nous avons emprisonné, nos amis, nos sœurs, nos frères. Or, le pardon nous procure beaucoup de bienfaits. Ces bienfaits se trouvent dans chaque lettre qui compose le mot « PARDON »

P= PAIX : le pardon restaure la paix perdue par les conflits ;

A= AMOUR : celui qui ne pardonne pas ne sait pas aimer. Le pardon implique l’amour, on aime l’autre malgré tout ce qu’il m’a fait ;

R= RECONCILIATION : les conflits créent une rupture, brisure, cassure, les relations sont rompues mais le pardon réconcilie, renoue cette relation brisée, ce fil rompu ;

D=DIALOGUE : là où deux personnes ne se parlent pas, il y a monologue (un seul discours) mais le pardon restaure le DIALOGUE (deux discours). Deux personnes commencent à se parler ;

O=OFFRANDE : le pardon est une OFFRANDE, un cadeau que l’on puisse faire à celui qui nous a offensé. « Malgré ce que tu m’as fait, je t’offre mon pardon »

N= NAISSANCE : celui qui pardonne nait de nouveau. Il devient une nouvelle personne déchargée de tout le fardeau que l’on portait dans son cœur.

L’AMOUR : vivez dans l’amour comme le Christ nous a aimé et s’est livré pour nous.  

Que veut dire l’amour ?

 Quand je dis à mon frère ou ma sœur que je t’aime, cela veut dire quoi ?

 La réponse est dans chaque lettre qui compose le mot « AMOUR »

A=ACCEPTER : l’amour signifie ACCEPTER l’autre tel qu’il est avec ses forces et ses faiblesses ;

M=MOURIR : l’amour c’est MOURIR pour l’autre, être capable de se sacrifier pour l’autre ;

O= OUBLIER : l’amour c’est OUBLIER les fautes de l’autre :

U=s’UNIR : l’amour c’est vivre dans l’UNITE, s’unir à l’autre malgré nos différences interindividuelles ;

R=RESPECTER : l’amour c’est RESPECTER l’autre non seulement dans ce qui le fait identique à moi mais aussi dans ce qui le fait un être différent de moi.

Donc quand je dis à mon frère ou ma sœur que je t’aime cela veut dire que je t’accepte tel que tu es, je suis prêt à mourir pour toi, j’oublie tes fautes, je m’unis à toi malgré nos différences et je te respecte.

Le MAL à éviter :

Saint Paul nous invite à éradiquer les pratiques païennes, la dépravation des mœurs parmi nous. La débauche, l’impureté sous toutes ses formes. Il n’est pas rare d’apprendre que deux frères ou deux sœurs ne s’entendent pas parce qu’ils se précipitent quelqu’un. Les propos grossiers et stupides sont à éviter parmi nous.

Saint Paul dit : « ni les débauchés, ni les dépravés, ni les jouisseurs (qui sont de vrais idolâtres) ne reçoivent d’héritage dans le Royaume du Christ et de Dieu.

L’AUTO-EXORCISME

Dans l’évangile, Jésus opère un miracle le jour du sabbat, il transgresse la loi sabbatique. Il prend le risque pour faire le Bien. Il délivre cette femme possédée par un esprit qui la rendait infirme depuis 18 ans. Elle était toute courbée et incapable de se redresser. Comme cette femme, nous avons aussi besoin d’être exorcisés, car nous sommes possédés par les esprits mauvais.

Nous sommes courbés, incapables de lever les yeux pour voir le Bien que fait l’autre autour de nous. Chez nous, tout est négatif, nous ne savons pas féliciter les autres. L’esprit mauvais, c’est tout ce qui bloque notre épanouissement communautaire et familiale, tel que la jalousie mal placée, la médisance, le colportage, la haine, la rancune, l’indifférence, l’orgueil, l’antipathie. Il nous faut nous auto-exorciser car ces antivaleurs empoisonnent notre vie d’ensemble et fait de nos familles un CENTRE DES HANDICAPES SPIRITUELS (CHS).

6.7/10

Partagez sur:

Share on whatsapp
WhatsApp
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on telegram
Telegram
Share on email
Email

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.